613-562-5199
info@icjcanada.org

Displaying items by tag: Prix Tarnopolsky

HOC 2017 0131 CD 05 030 web SMALLLe Prix Tarnopolsky 2016 a été décerné à la professeure Jennifer Bond. Le 31 janvier, 2017, c’était notre plaisir de tenir un événement spécial pour la Professeure Bond, sur la Colline Parlementaire à Ottawa. Plusieurs membres de la CIJC, avocats et avocates, députés et sénateurs, et membres de la communauté ont été présents pour reconnaitre et célébrer les réussites de la Professeure Bond. Suivant la cérémonie, la Professeure Bond a discuté l'importante question « Comment s'adresser à la crise des réfugiés? », avec la Sénatrice indépendante pour l’Ontario, Ratna Omidvar.

Jennifer Bond est professeure agrégée à l'Université d'Ottawa; presidente de l'Initiative mondiale de parrainage de réfugiés; et fondatrice et professeure-conseil du Carrefour des réfugiés de l'Université d'Ottawa. Elle a aussi été conseillère spéciale auprès du ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté; et dirigé la création du Programme d'appui au parrainage de réfugiés, qui a mobilisé plus de 1 300 avocats bénévoles pour aider les Canadiens de tout le pays qui cherchaient à parrainer des réfugiés à titre particulier. En plus de publier de nombreux écrits, elle intervient souvent dans les médias comme commentatrice, a fréquemment prononcé des allocutions lors d'événements nationaux et internationaux, et est intervenue dans des litiges, notamment en témoignant dans d'importants dossiers de réfugiés auprès de la Cour suprême du Canada. Elle est titulaire d'un baccalauréat ès arts et d'un baccalauréat en commerce de l'Université de Calgary, d'un baccalauréat en droit de l'Université de Victoria et d'une maîtrise en droit de la Yale Law School.

Sa candidature a été soutenue par plusieurs collègues qui ont souligné le dévouement hors pair de Jennifer pour la cause des réfugiés au cours de la dernière décennie. Elle a fait preuve d'un leadership, d'un souci de se porter à la défense d'autrui, et d'une volonté d'éveiller la conscience communautaire face à la crise des migrants qui forcent l'admiration, et elle a été une incroyable source d'inspiration pour beaucoup dans le cadre de son travail.

DSC 0039copy

Parmi les critères de 2016, le prix Tarnopolsky devait être attribué à une personne qui n'avait pas encore atteint la moitié de sa carrière. Étant donné le parcours remarquable qu'elle a accompli jusqu'à maintenant, Jennifer est une candidate qui mérite vraiment cette distinction.

 

 

 

 

Published in Nouvelles

arbour and mendesLe 5 novembre 2015, la CIJ Canada a désigné l’Honorable Louise Arbour comme lauréate du prix Walter S. Tarnopolsky, une distinction décernée annuellement à un individu ayant contribué de façon significative à la promotion des droits de la personne au Canada ou à l’étranger. Pour la remise du prix, une cérémonie intime a eu lieu dans la salle de conférence des juges de la Cour d’appel du Québec à Montréal.

Errol Mendes, président de la CIJ Canada, a chaleureusement félicité Mme Arbour, citant qu’il était inutile de la présenter, car nombreux sont ceux qui connaissent sa contribution exceptionnelle aux domaines de la justice et des droits de la personne au Canada et dans le monde entier.

Me Arbour a siégé à la Cour suprême de l'Ontario, à la Cour d'appel de l'Ontario, et à la Cour suprême du Canada de 1999 à 2004. Elle a présidé une commission d'enquête sur la prison pour femmes de Kingston en Ontario. Elle a occupé des postes importants aux Nations Unies, dont celui de Haut-Commissaire aux droits de l'homme et procureur général pour les Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda. Elle est membre de la Commission mondiale sur les politiques en matière de drogues et de la Commission internationale contre la peine de mort. Elle est également membre du Conseil consultatif de la Coalition pour la Cour pénale internationale et a été membre de la Commission mondiale sur les élections, la démocratie et la sécurité. De 2009 à 2014, elle était présidente et directrice générale de l'International Crisis Group, une organisation qui contribue de manière considérable à la paix et la sécurité dans le monde.

Louise Arbour et alSarah-Michèle Vincent-Wright, Stéphane Beaulac,Louise Arbour, Frédéric Bérard, Errol Mendes, Pierre Dalphond et Nathalie Des RosiersAprès avoir reçu le prix, Mme Arbour a livré un court discours devant une foule attentive de confrères et de consoeurs juristes avant de répondre candidement à leurs questions. Elle a également offert quelques réflexions sur l’état actuel des droits de la personne, exprimant un optimisme prudent que nous entrons dans une ère nouvelle où les défis mondiaux seront attaqués de façon pragmatique selon des observations factuelles, particulièrement en ce qui concerne les politiques sur les migrants et sur la drogue. D’ailleurs, Mme Arbour a indiqué que ce prix revêt pour elle une importance particulière, Walter Tarnopolsky étant un ancien collègue pour qui elle portait énormément de respect.

 

Published in Nouvelles