613-562-5199
info@icjcanada.org

David Antonyshyn

David Antonyshyn

En novembre 2018, David Antonyshyn est devenu l'un des deux directeurs adjoints des poursuites pénales du Service des poursuites pénales du Canada (SPPC), qui est chargé d'intenter des poursuites dans les affaires de compétence fédérale partout au Canada et de fournir des conseils et une aide juridiques aux organismes d'application de la loi.

Auparavant, il a servi pendant 28 ans dans les Forces armées canadiennes, dont les 20 dernières années au sein du cabinet du Juge-avocat général (JAG), le conseiller juridique des Forces armées canadiennes et du ministère de la Défense nationale en matière de droit militaire. Avant de prendre sa retraite des Forces canadiennes avec le grade de colonel, il était le juge-avocat général adjoint qui dirigeait la division juridique chargée d'aider le JAG à superviser l'administration de la justice militaire au Canada et à assurer son développement responsable au sein du système judiciaire canadien en général.

Au fil des ans, il a pratiqué le droit administratif, le droit pénal (à titre d'avocat de la défense et de procureur) et le droit opérationnel (droit canadien et international régissant la conduite des opérations militaires, au Canada et à l'étranger). Il a notamment participé à des missions déployées en Bosnie, en Afghanistan et au Liban, et a fait partie d'un certain nombre de délégations canadiennes lors de négociations internationales avec Affaires mondiales Canada.

David est titulaire d'une maîtrise en droit (LL.M.) de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa, où il s'est concentré sur les questions de droit international des droits de la personne, de droit des conflits armés/droit international humanitaire et de droit pénal international.

Diplômé de la faculté de droit de l'Université de Montréal en 1995, il a été admis au Barreau du Québec en 1996 après avoir fait son stage comme procureur en droit criminel et pénal.

Il a souvent donné des conférences et donné des cours au Canada et à l'étranger, notamment à l'Institut international de droit humanitaire de San Remo, à l'Université Laval, à l'Université d'Ottawa, à l'École militaire royale de Belgique, au Comité international de la Croix-Rouge et aux Forces armées suisses.